il est 22h30 elle vient de quitter son foyer etouffant d'amertume

elle sonne chez lui, le coeur battant au rythme effrené des bits de la musique qu'elle ecoute dans son casque.

les pas de l'homme à qui elle se donne resonnent sur le parquet de l'appartement du boulevard Voltaire.

sur le seuil leurs regards se croisent et après un bref instant de silence partagé, il l'invite à rentrer.

elle pose son sac sur la table du vaste salon peu meublé et jette un coup d'oeil circulaire pour s'approprier l'ambiance du lieu.

elle lui tourne le dos, il s'approche et l'enlace si délicatement qu'elle a senti son souffle dans son cou bien avant qu'il ne la touche.il resserre son étreinte et chacun ferme les yeux, absorbant le désir de l'autre.

il connait son envie mais d'une longue inspiration il s'impregne de l'odeur de sa peau et de l'enivrant parfum qu'elle porte comme un bijou.

Tel un animal dans la valse de la séduction, elle se retourne pour lui faire face et lui présente, en penchant la tête vers la gauche, sa nuque frémissant de désir.

Sans faillir, il approche ses lèvres, douces et sensuelles, brûlantes et gourmandes, et caresse son cou avant de lui assener le coup de grâce. Ses lèvres et sa langue envoutent le creux de son cou.L e baiser qu'il sait faire comme personne, finit de tomber tous les remparts qu'elle aurait pu ériger.

ses mains fermes et familieres à son corps, soulevent sa veste de jean qu'elle n'a pas encore eu le temps d'oter. il veut sentir le satin de sa peau hâlée, il la deshabille sans brutalité mais d'une poigne sure qui exacerbe son désir...

nus tous les deux, il la porte jusqu'au lieu de leurs ébats amoureux. commence alors un ballet corporel sans aucun faux pas, bouches et langues explorant les pays les plus intimes, ils haletent de plaisir consummé, elle vibrant de la tête au pieds, lui répandant le nectar de sa virilité en son sein!