je n'ecris plus à mon grand desespoir. 

à croire que si on va bien il n'y a plus rien à dire, plus d'inspiration. je ne m'interesse même plus moi-même c'est pour dire ...

donc à ce tarif là le blog n'a plus lieu d'être mais je ne peux pas le tuer, ce serait comme déchirer les pages de mes souvenirs.

bons ou mauvais d'ailleurs. 

n'ayant plus vraiment de faculté à selectionner emotionnellement les bons des mauvais souvenirs j'ai tendances à soit tout oublier soit tout me ruminer. par consequent : la premiere solution est inconsciemment plus facile et le blog est outil thérapeuthiqe comme un autre....

sauf que s'il n'y a plus rien dedans, il y a grand risque de stagnation, d'immobilisme psychologique et de masturbation cerebrale sterile.

bref cette incapacité à écrire augmente ma frustration d'un poil .... VDM