nomdediou, la boss me met des bâtons dans les roues, que dis-je des troncs d'arbre! et malgré une petite chute de moral, j'ai vite remonté la pente grâce à mes amies virtuelle mais bien reelles quand même, mes médecins et ma famille adorée.

j'ai pu ne pas m'enliser dans la langueur des arrêts maladies, voir la medecine du travail, prendre rendez-vous avec l'inspection du travail, imprimer tout mon dossier pour mon prochain rv et affronter ma boss ce matin!

hier soir je n'avais pas de planning, je savais que la boss a fait exprès, je lui ai envoyé un mail et je me suis pointée à la boutique, heure d'ouverture. il y avait une autre nana qui conduisait le véhicule de fonction qui normalement m'etait attribuée et qui avait donc fait ma tournée...cette personne ne m'a pas été presentée et personne n'a voulu repondre à mes questions.

entretien houleux, tendu et pas du tout réalisé dans un cadre confidentiel puisque l'autre collegue, copine de la boss y allait de son opinion, de "humhum" qui m"a fait sortir un tantinet de mes gonds, si je ne lui ai pas de fermer son claque-merde, ç'en était à deux doigts...

bref , j'ai réussi à pousser la boss dans ses derniers retranchements : m'envoyer à ma médecine du travail puisqu'elle considère ma conduite " à risques" et qu'en attendant je ne vois pas pourquoi je conduirais, et que si elle n'a pas envoyé de planning c'est qu'elle n'a pas de travail à me donner vu qu'elle n'a pas envoyé de planning et que si elle ne souhaite plus me donner de travail car elle n'a plus confiance en moi etc etc, elle n'a qu'à faire le nécéssaire pour un licenciement économique!

du coup je suis rentrée à la maison; et je suis payée pour ma journée car je me suis rendue à mon travail ! toc. 

et le jour où j'aurai ma visite médicale je n'aurai que ça.

la medecine du travail doit juger de mon aptitude à pouvoir conduire des gens ! donc si je ne suis pas apte , ça serait un motif de licenciement individuel car c'est le coeur de mon poste, donc une aubaine, car en effet je ne souhaite pas continuer avec cette équipe de branques.

et je n'oublie pas le rendez-vous à l'inspection du travail, car je ne compte pas à ce que cela s'arrête là. c'est du pur acharnement contre moi, gratuit. 

un aperçu du mail reçu ce jour pour vous donner le ton 

"Stéphanie,

Vous êtes venue ce matin au bureau à 9h dans un tel état de nervosité, de stress, de colère, de reproches à mon égard et portant des accusations graves de travail dissimulé pour la personne qui était au volant du kangoo, alors que vous rentrez de 3 semaines d'arrêt maladie.
Vous avez finalement quitté le bureau en demandant votre licenciement. Je ne sais pas si je dois l'attribuer à un abandon de poste, alors que j'avais des prestations à vous confier pour l'après midi comme je vous l'avais dit, mais je suis néanmoins inquiète de votre attitude et sincèrement pas très rassurée de vous confier un véhicule et la responsabilité de notre clientèle fragile.
Aussi j'ai sollicité la médecine du travail afin d'avoir la certitude que vous pouvez assurer votre travail dans les meilleures conditions possibles.
Il a été convenu entre vous et la médecine du travail d'échanger votre journée de travail de demain vendredi 29 mars contre la journée du mardi 2 avril, même si vous ne souhaitez au cours de cette journée, que vous rendre au rendez vous médical mais sans assurer de service au sein de l'entreprise ce jour là.
Je suis d'accord avec cet arrangement et vous confirme que votre journée de demain est bien remplacée par celle de mardi et que vous avez donc rendez vous à 14H15 au xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx l'ACMS."
Je dois repondre à ce mail où elle ment, où elle interprète les choses à sa sauce, où elle dit que mardi je ne souhaite pas travailler..bref, encore retablir la vérité par des ECRITS. 

justice