j'avais écris ce Post en 2010

rien n'a changé

nos joutes verbales
nos taquineries sur msn à 1h du matin
nos longues conversations, nos débats,
nos intimes confessions

notre passion pour le verbe et pour les vers
ta facilité à composer, le beau et la prose!
j'etais ta reine et toi mon troubadour
nous etions si complices dans ces atours fictifs

notre univers nous convenait et nous plaisait
nous nous y sentions bien, nous pouvions nous enflammer rien que par les mots
jamais nous ne manquions d'inspiration
et chaque soir, nuit, nous attendions le lendemain pour une nouvelle partie
un nouveau jeu, jeu qui petit à petit à fait naître en nous un lien si fort,
un lien amoureux qui nous a unis à jamais, même si tu t'enfuis.

ca me manque tant..."

et cela me manque toujours autant. on ne guérit pas d'une passion.