j'ai senti tes lèvres douces et chaudes dans mon cou, juste là, où tu sais, dans le creux, à la base de la jugulaire.

j'ai abandonné mon corps sous tes mains caressantes, de la pointe de mes seins jusqu'au confin de mon imaginaire.

je t'ai retrouvé, du crépuscule au petit matin, dans la simple expectative de croiser ton regard empli de douceur.

je me suis lovée dans tes bras, contre toi, respirant, m'impregant de ta captivante et delicieuse odeur.

j'ai été une amie, une amante, une amour, une frayeur, une ennemie, une folie.

nous avons été passion, émotion, complicité, rires, compréhension, peur, etonnement, désir fou, fuite, haine.

il ne reste que...