Depuis le début de votre troisième trimestre de grossesse, vous avez de drôles de sensations dans les jambes ? Elles fourmillent, picotent et vous avez sans cesse besoin de les bouger, en particulier la nuit ? Vous souffrez peut-être du syndrome des jambes sans repos ! Quelques conseils pour faire passer ces petits tracas comme une lettre à la poste !

Le syndrome des jambes sans repos : qu’est-ce que c’est ?


Aussi appelé « impatiences » ou syndrome d’Ekbom, le syndrome des jambes sans repos(ou SJSR) se manifeste surtout pendant les périodes d’inactivité. Les « symptômes » les plus fréquents que vous pourriez ressentir :

- Des difficultés (voire une impossibilité) à rester assise ou allongée sans bouger les jambes en permanence,
- un inconfort dans les jambes qui peut se manifester sous différentes formes, des simples fourmillements jusqu’aux sensations de brûlure en passant par des petites décharges électriques. Généralement, ces sensations désagréables sont plus présentes le soir ou la nuit et peuvent même venir gêner le sommeil.

Syndrome des jambes sans repos et grossesse : quels liens ?


Entre 1 et 3 femmes enceintes sur 10 (selon les études) souffrent du syndrome des jambes sans repos. Il apparaît le plus souvent au cours du dernier trimestre de grossesse et disparaît heureusement rapidement après l’accouchement. Le lien entre la grossesse et les impatiences n’est pas clairement établi, mais les spécialistes invoquent le plus souvent les variations hormonales ainsi que les prédispositions génétiques propres à chacune. Quant aux femmes qui souffrent d’impatiences avant leur grossesse, elles peuvent voir leurs symptômes se renforcer une fois enceintes, provoquant malheureusement une gêne intense et quotidienne.

Comment soulager le syndrome des jambes sans repos ?


Si vous souffrez du syndrome des jambes sans repos pendant votre grossesse, sachez que les médicaments habituellement préconisés pour soigner ces troubles (dopaminergiques) sont contre-indiqués. Heureusement, il existe d’autres mesures simples qui peuvent vous soulager efficacement.

- Le premier réflexe à avoir : vous lever et faire quelques pas !
- Massez vos jambes ou passez un jet d’eau fraîche en remontant des chevilles vers les genoux pour relancer la circulation sanguine et soulager les fourmillements.
-  Mangez varié et équilibré, de manière à couvrir vos besoins en magnésium (très présent dans les légumes verts, les céréales complètes, les légumes secs, le chocolat…), 
- Limitez la consommation de café ou de thé qui peut aggraver le syndrome des jambes sans repos !

Alors je fais tout ce qui est preconisé et RIEN NE ME SOULAGE, je passe mes nuits DEBOUT....

Je veux accoucher maintenant.