être face à la mer déchaînée dont les vagues agressives s'écrasent contre les rochers millénaires du Finistère.
et hurler plus fort que leur vacarme.
à en perdre la voix et mon souffle et toute cette rancoeur amer.

ps: pas eu de vacances depuis août 2015.